La découpe – une précision assistée par ordinateur

Grâce à des méthodes de travail des plus modernes, nos robots sont en mesure de découper jusqu'à 1000 pièces par heure. Y compris l’inscription et le perçage. Pour découper une pièce, il faut seulement huit secondes au robot. En fonction du matériau, il existe toutefois des différences significatives.

Pour une seule chaussure, nous travaillons jusqu'à 40 pièces détachées en cuir et en textile. En fonction du modèle et de la pointure, on nécessite différentes couleurs, formes ou matériaux qui se distinguent à leur tour pour le pied gauche et le pied droit. Nous produisons quotidiennement environ un millier de pièces détachées dont chacune est nécessitée dans un nombre différent. Toutes les pièces doivent être découpées de manière très précise au demi-millimètre près. En effet, les écarts plus importants ne pourront plus être corrigés par la suite lors de l'étape de la couture.

Lors de la découpe des pièces détachées, une grande précision est de mise.

Machines de découpe hautement modernes

Afin de garantir la grande précision requise, nous utilisons des machines de découpe hautement modernes. Les patrons, qui proviennent de données CAD spécifiant les dimensions exactes de chaque modèle, sont directement enregistrés dans le logiciel des machines. Les robots de découpe calculent, à l'aide des données CAD, la forme et la taille de la pièce qui doit être découpée et ils évaluent la répartition optimale des différents patrons sur le matériau à découper. Nos tâches se limitent, pour les textiles, à la sélection du nombre requis et du matériau souhaité. Le reste, c'est la machine qui s'en charge. En une étape de travail, elle découpe les pièces à l'aide d'une lame oscillante, porte les inscriptions et les troue là ou des perforations sont nécessaires.

Le défi posé par le cuir

La découpe de cuir, par rapport à la découpe de textile, constitue un véritable défi. Le cuir est, contrairement au textile, une matière irrégulière. Il possède de petits défauts, et est, à certains endroits, plus épais ou plus mince, plus souple ou plus dur. Cette irrégularité de la matière rend la tâche impossible pour le robot seul. Il a besoin de l’aide d'une tailleuse. Elle choisit les pièces qui doivent être découpées pendant que le robot projette au laser le patron sur le cuir introduit dans la machine. Ainsi, la tailleuse peut positionner chaque pièce comme elle le souhaite.

Lors du positionnement, la tailleuse doit d'une part veiller aux éventuels défauts du cuir et d'autre part, au sens d’étirement. Une peau de cuir possède différents sens d’étirement, ce qui signifie qu'elle est très extensible dans une certaine direction. Si les pièces étaient découpées dans le mauvais sens d'étirement, la chaussure, au final, serait extrêmement souple comme du caoutchouc.

Une fois que la position a été déterminée, la machine ajuste le patron de manière précise dans les pièces positionnées afin d'éviter les rebuts. Ensuite, la découpe commence. La tailleuse peut quant à elle peut amorcer le positionnement de la prochaine pièce.